Georgina Kincaid, tome 2: Succubus Nights de Richelle Mead

Publié le par Nastasia

Georgina-kincaid-tome-2

Titre : Succubus Nights, Georgina Kincaid tome 2

  

Auteur : Richelle Mead

  

Année de parution: 2009

  

Editeur : Bragelonne

  

Genre : Urban fantasy

  

Nombre de pages : 377

  

Prix : 20€

 

Lieu et époque de l’intrigue: Seattle (USA) à notre époque.

 

Résumé de l’éditeur (quatrième de couverture):

 

L'amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste ! Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer, et vite !

 

Mon avis :

  

J'ai beaucoup apprécié mes retrouvailles avec Georgina dans ce second tome. L'humour est toujours très présent dans cette série et Georgina forme un couple vraiment adorable avec l'homme qu'elle aime.

 

Ce second tome nous offre une intrigue très différente de la précédente, mais absolument pas inintéressante. Dans ce tome, Georgina apporte son aide à une vieille connaissance qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps. Il s’agit de son alter ego masculin : un incube nommé Bastien. Celui-ci a des ennuis et en souvenir du bon vieux temps mais également de leur amitié Georgina va mettre tout en œuvre pour l’aider. L’introduction de ce nouveau personnage dans la série ne lui fait pas de mal du tout, bien au contraire, et j’ai bien apprécié la relation particulière que lui et Georgina entretienne. Grâce à lui on en apprend un peu plus sur le passé de Georgina et notamment leur passé commun, ce qui m’a beaucoup plu.

 

En parallèle de cette intrigue s’en greffe une seconde concernant Doug, le collègue de librairie de Georgina, qui est aussi un ami. Il faut bien remarquer qu’aucun répit n’est laissé à notre succube préférée dans ce tome, puisqu’elle doit mener les deux problèmes de front. Un problème de drogue étrange touche Doug, les membres de son groupe et leur entourage. Georgina décide de mener l’enquête et ce qu’elle va trouver ne va pas forcément lui plaire.

 

Enfin à côté de cela, Georgina et Seth poursuivent leur relation qui est si particulière. Cette relation avec Seth est assez complexe du fait de la nature de succube de Georgina, mais elle s’accroche malgré tout pour mon plus grand plaisir et celui de nombreux autres lecteurs je pense. J’adore les histoires d’amour interdit ou contrarié, ça me plaît toujours beaucoup, je dois être un peu masochiste au fond.

 

Conclusion :

 

Dans l’ensemble, j’ai bien apprécié ces deux intrigues qui s’entremêlent naturellement au fil des pages. En outre, notre héroïne atypique me plaît toujours autant, alors que demander de plus ? A vrai dire je ne sais pas quoi répondre si ce n’est d’avoir une suite à la hauteur.

 

Ce livre a été lu et chroniqué dans le cadre de deux challenges:

 

-Good wings/bad wings:

challe13

-The end of story:

ll+%25282%2529

Publié dans urban fantasy

Commenter cet article

Malorie 29/09/2011 14:24


Je vais découvrir cette saga, puisque je commence, aujourd'hui, Succubus Blues... Bel avis.


Nastasia 30/09/2011 16:36



Merci^^


Bonne découverte à toi!