Jaz Parks, tome 2 : Jaz Parks mord la poussière de Jennifer Rardin

Publié le par Nastasia

jazparks2

Titre : Jaz Parks mord la poussière, Jaz Parks tome 2

 

Titre en VO: Another One Bites the Dust

 

Auteur : Jennifer Rardin

 

Année de parution en VF: 2011

  

Editeur : Milady

 

Genre : urban fantasy

  

Nombre de pages : 407

  

Prix : 8€

  

Lieu et époque de l’intrigue: Les Etats-Unis à notre époque.

  

Résumé de l’éditeur (quatrième de couverture) :

 

Une tueuse de vampires dans la CIA.

Je m’appelle Jaz Parks. J’ai plusieurs cordes à mon arc : assassin pour le compte de la CIA, ceinture noire de taekwondo, danseuse du ventre… OK, la dernière, c’est juste une couverture pour ma mission actuelle. Je dois récupérer un prototype d’armure issu de la biotechnologie, en tuant le maniaque qui l’a volé. À savoir Chien-Lung, un vampire obsédé par les dragons, invulnérable tant qu’il porte cette cuirasse dernier cri… c’est-à-dire en permanence. Et puis il y a les Pillards, des monstres venus de la nuit des temps qui tuent des innocents pour dévorer leur âme. Le seul hic, c’est que je peux détecter leur présence. Alors eux non plus ne vont pas tarder à vouloir… ma mort.

 

Mon avis :

 

Après mon coup de cœur pour le premier tome de cette série, je n’avais qu’une hâte celle de me replonger dans celle-ci. C’est donc avec entrain que j’ai entamé la lecture du second tome de cette série, en retrouvant Jaz, Vayl et les autres pour mon plus grand plaisir.

 

Comme dans le premier tome, on navigue entre deux mondes et deux atmosphères. D’un côté, on retrouve l’humour et l’ambiance plutôt légère de la série que j’affectionne tant, et de l’autre on retrouve l’ambiance lourde et pesante du passé traumatisant de Jaz. Un passé qui continue de la hanter et de façon plutôt dangereuse si vous voulez mon avis (je n’en dis pas plus afin de ne pas vous gâcher la surprise). Mais Jaz n’est pas la seule à être hanté par son passé. Dans ce tome, Vayl aussi montre des signes du fardeau que représente pour lui ce passé, au point d’en être touchant et qu’on ait qu’une envie le prendre dans nos bras pour le réconforter. Sa relation avec Jaz s’approfondit dans ce tome et on sent qu’ils se comprennent de mieux en mieux, tout en se rapprochant de plus en plus. J’étais également heureuse de retrouver le reste de l’équipe : Cassandra, Cole et Bergman que j’aime bien comme personnages même s’ils m’intéressent moins que Jaz et Vayl.

 

L’intrigue de ce second tome est différente de celle du premier, ce qui permet à la série de se renouveler au lieu de stagner. Cette nouvelle mission m’a beaucoup plu dans l’ensemble et j’ai été tenu en haleine pendant tout le récit. Cependant, je relève tout de même deux petits points négatifs pour ce second tome. Premièrement, j’ai eu beaucoup de mal à croire à la façon dont Jaz arrive à berner la méchante du livre à un moment du récit. J’ai trouvé absolument pas crédible que l’autre se mette à lui raconter tout naturellement son plan machiavélique dans sa totalité parce qu’elle la prenait pour l’esprit de sa grand-mère défunte. Deuxièmement, je n’ai pas trouvé crédible non plus le fait qu’elle prenne le temps de se changer entre deux combats, avant de repartir à la poursuite des méchants alors qu’il n’y a pas une minute à perdre. Ces deux points négatifs, qui m’ont un peu agacé pendant ma lecture, sont la raison pour laquelle ce second tome n’est pas un coup de cœur comme le premier. Néanmoins, il demeure une très bonne lecture et je me réjouis d’avance à l’idée de lire la suite.

 

Conclusion :

Un très bon second tome qui me conforte dans l’idée que j’aurais vraiment loupé quelque chose en ne me lançant pas dans la lecture de cette série. Alors si vous n’avez pas encore découvert cette série ou lu ce second tome, faites-le !

 

Extrait d’un passage qui m’a fait bien rire :

 

« Cole jonglera, je chanterai, et vous exécuterez une danse du ventre, tandis que Bergman se chargera de l’appareillage électronique, qu’il s’agisse de l’éclairage, de la sonorisation ou de la surveillance.

Je levais les deux mains en l’air, comme si elles pouvaient stopper net la bombe qu’il venait de m’envoyer :

-Waouh ! Attendez une minute. Pas question que je fasse une danse du ventre !

-Mais bien sûr que si. C’est un sublime art ancestral. Vous devriez être fière de nous en faire profiter.

-Je ne maîtrise pas la technique.

-Mais si. C’est dans votre doss…

-Quand est-ce que vous cesserez de lire mon p**tain de dossier ? ». 

 

Ce livre a été chroniqué dans le cadre de deux challenges :

-Fangs’ addict :

fangsaddict1

-Magie et sorcellerie littéraire :

 

Logogeneral2

Publié dans Jaz Parks

Commenter cet article