"Je jure au marquis de Sade, mon amant, de n'être jamais qu'à lui..." (Partenariat)

Publié le par Nastasia

sade

Titre : « Je jure au marquis de Sade, mon amant, de n'être jamais qu'à lui ... »

 

Année de parution: 2011

 

Editeur : Le Livre de poche

 

Nombre de pages : 124

 

Prix : 5€

 

Résumé de l’éditeur (quatrième de couverture) :

 

Cet ouvrage met en lumière l’un des aspects les plus scandaleux et les plus mystérieux de la vie du marquis de Sade : sa liaison avec sa jeune belle-sœur, Anne-Prospère de Launay, âgée de dix-sept ans et chanoinesse bénédictine. Après vingt années de recherches, Maurice Lever a découvert les lettres échangées entre les deux amants, enfouies dans les archives familiales. Liaison scandaleuse, orageuse, où se jouent les aspirations du marquis à la rédemption par l'amour. Espoir brisé par sa propre infidélité, que la jeune femme ne pourra pardonner, et qui entraînera la rupture définitive. Outre cette correspondance, paraissent ici six lettres du marquis à sa femme, révélant ses aspirations à la pureté.

 

Mon avis :

 

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions du Livre de Poche et le forum livraddict de m'avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre d'un partenariat.

 

Le Marquis de Sade est un personnage qui a fait couler beaucoup d’encre, il a scandalisé de nombreuses personnes tandis qu’il en fascinait d’autres. Aujourd’hui, il est surtout connu pour être un libertin à la conduite et aux mœurs scandaleuses. Ainsi, beaucoup le connaissent de réputation et ses écrits seulement de nom.

 

Ce livre, dont les textes nous sont présentés par Maurice Lever, a le mérite de mettre en lumière de façon intéressante un aspect particulièrement scandaleux de la vie du Marquis de Sade : sa liaison avec sa jeune belle-sœur Anne-Prospère de Launay. Pour ceux qui sont fascinés par le personnage, ou tout simplement curieux d’en savoir plus sur lui ou cette histoire, ce livre se révèle très intéressant et fort bien fait.

 

Le livre se compose de quatre grandes parties si l’on exclut l’introduction. Pour moi, les plus intéressantes sont sans conteste les deux premières. En outre, si c’est seulement la liaison entre Sade et Melle de Launay qui vous intéresse, alors c’est seulement la première partie du livre qui aura de l'intérêt pour vous.

 

-La première partie :

 

Dans la première partie, l’alternance entre les lettres des deux amants, de la femme de Sade et les explications de Maurice Lever nous permet de suivre avec intérêt la reconstitution de la liaison qui a uni Sade à Melle de Launay. On découvre ainsi le portrait d’une jeune fille éperdument amoureuse du Marquis (les propos de sa première lettre son très forts), mais qui va vite souffrir de cet amour. De l’autre côté on découvre un Sade réellement amoureux, loin de l’image de monstre qu’ont pu colporter certains (cf. la légende noire du Marquis de Sade). Mais cet amour ne semble pas l’empêcher d’être infidèle et c’est la raison pour laquelle il perd son amante. Sade va jusqu’à tenter de se suicider pour elle, ce qui est une belle preuve de l’importance qu’elle avait pour lui.

 

Le seul point que je n’arrive pas à comprendre dans cette affaire c’est la relation des deux sœurs et l’attitude de Mme de Sade vis-à-vis de son mari. Mme de Sade ne semble pas tenir rigueur à sa sœur d’être la maîtresse de son mari et elle semble toujours aimé ce dernier malgré toutes ses infidélités.

 

Pour moi, la première partie de ce livre est bien construite et je ne me suis pas ennuyée un instant en la lisant.

 

-La seconde partie :

 

Dans la seconde partie du livre, il s’agit de lettres écrites par Sade à son épouse alors qu’il était emprisonné et des réponses de celle-ci, le tout étant agrémenté de notes et d’explications qui nous permettent de comprendre avec efficacité et précision ces échanges entre les deux époux.

 

Néanmoins, même après la lecture de cette partie la relation qui lie Sade et son épouse reste pour moi un mystère. Elle apparaît ici comme le portrait de l’épouse constamment dévouée à son mari, malgré tout ce qui lui fait subir (même à travers ses lettres). Alors que lui montre des signes d’une certaine instabilité psychologique et apparaît comme un être torturé (il doit malheureusement être souvent la cause lui-même de sa propre torture mentale), qui rejette sa rancœur et sa haine de l’emprisonnement sur son épouse.

 

J’ai trouvé cette seconde partie comme la première vraiment passionnante.

 

-La troisième partie :

 

En revanche, la troisième partie portant sur deux lettres écrites par un ami, que Sade s’était fait lors de son emprisonnement au fort de Miolans, m’a moyennement intéressée si ce n’est qu’on peut constater à travers elles que Sade avait l’art de plaire et de s’attirer la sympathie des gens. En effet, cet ami semble vraiment s’inquiéter pour lui et ne cesse de lui dire que dans son propre intérêt  il doit choisir un chemin plus vertueux.

 

-La quatrième partie :

 

La quatrième partie de ce livre est sympathique, mais je ne l’ai pas apprécié plus que ça. Elle se constitue de  divers types citations issues de cahiers où Sade a écrit et sont données en vrac.

 

-La couverture :

 

Avant de conclure, je voudrai faire une mention spéciale pour la couverture du livre que j’ai trouvé vraiment très jolie au niveau du graphisme.

 

Conclusion :

 

Si finalement seule la première partie du livre porte sur la liaison du Marquis de Sade et d’Anne-Prospère de Launay, cet ouvrage n’en reste pas moins fort intéressant dans son ensemble pour ceux qui ont envie d’en savoir plus sur le Marquis de Sade. C’est donc une lecture qui m’a plu et qui a su m’intéresser jusqu’au bout, bien que les deux dernières parties m’aient plus ou moins captivée.

Publié dans Partenariats

Commenter cet article

sofiaportos 07/01/2012 18:19

Oui et non... parce que j'aime les écrits à caractère historique mais celui là ne m'attire pas bien.

Nastasia 09/01/2012 15:26



C'est un livre très particulier, donc je peux comprendre qu'il ne t'attire pas trop.