Jounal d'un vampire, tome 1: le réveil et l'attaque de L.J Smith

Publié le par Nastasia

Jounal d'un vampire, tome 1: le réveil et l’attaque de L.J Smith

Mon résumé:

 

Elena débute une nouvelle année scolaire au commencement de ce livre. Adolescente la plus populaire du lycée de Fell's church, elle n'a pas une petite estime de son charme et de sa personne en général. Cependant, l'arrivée d'un nouveau garçon et les évènements qui vont avoir lieu au cours de cette nouvelle année vont bouleverser sa vie. Habituée à avoir tous les hommes à ses pieds, Elena va avoir du mal à accepter ce qui semble être un désintéressement total de la part du nouveau venu à son égard. Mais Elena, ayant toujours obtenu ce qu'elle désirait, ne se laisse pas abattre pour si peu. Elle veut Stefan Salvatore et elle le fera céder. Parallèlement à cela, d'étranges phénomènes surviennent à Fell's church entre l'attaque d'un sans-abri, un étrange corbeau qui semble la suivre partout où qu'elle aille et les soupçons de ses camarades qui se portent sur Stefan qui est si différent. Pourquoi cette différence ? Quel lourd secret Stefan lui cache-t-il ? Elena aimerait bien le savoir et le découvrira bien assez tôt. Stefan est un vampire, qui a vécu à l'époque de la Renaissance italienne où il a rencontré sa créatrice : Katherine. Elena, avec la participation de ses amies et de son ex-petit ami Matt, tente d'élucider le mystère qui règne autour des différentes agressions, dont on soupçonne Stefan d'être l'auteur. Mais Elena croit dur comme fer à son innocence, et est prête à mettre en œuvre tous les moyens à sa disposition pour le prouver, même si cela lui coûte sa popularité. Elle doit également faire face à Tyler, éconduit par Stefan alors qu'il tentait d'abuser d'elle, car il est avide de vengeance et s'est allié à son ancienne amie et désormais rivale : Caroline. A côté de cela, elle se doit également de faire attention aux manigances du frère de Stefan qui est lui aussi un vampire : Damon. Ce Damon ne voulant qu'une chose : elle. Avec toutes ces épreuves, Elena parviendra-t-elle à s'en sortir ? C'est ce que vous découvrirez en lisant ce livre.
 
Mon avis:
 
J'ai été agréablement surprise par ce livre, dont j'attendais si peu lorsque j'ai débuté ma lecture. Pensant trouver ici une énième histoire de vampire un peu niaise avec une héroïne antipathique, j'ai rapidement été détrompée. En effet, au bout de seulement quelques pages j'ai rapidement été aspirée dans la spirale envoûtante que forme cette histoire. J'ai été prise dans l'histoire du début à la fin de ma lecture, sans jamais m'ennuyer. Bien que l'auteur reprenne ici des mécanismes classiques des histoires de films ou de romans, avec l'arrivée d'un mystérieux garçon qui fait craquer toutes les filles et qui cache un lourd secret, cela ne m'a finalement pas plus dérangée que ça. L'intrigue de l'histoire et les différentes petites intrigues qui s'y rattachent forment un tout cohérent et agréable à lire. 
 
Ce qui m'a le plus surprise et plu en lisant ce livre, c'est le monde vampirique à part que L. J. Smith a su créer. En effet, j'ai beaucoup apprécié l'invention des capacités ou pouvoirs spéciaux que les vampires peuvent développer. J'ai par exemple aimé le fait qu'ils puissent se métamorphoser en animal, ou qu'ils puissent agir sur les éléments pour changer la météo. Ce ne sont pas des pouvoirs que l'on prêtait aux vampires dans les différents livres que j'ai pu lire sur le sujet, et j'admets que cela a été rafraîchissant pour moi alors que c'est un thème qui est tellement exploité.
 
L'auteur aborde également des thèmes plus classiques à travers cette histoire, qui ne distinguent pas vraiment l'œuvre mais s'y intègrent bien. On retrouve ainsi l'intolérance des gens envers la différence de certaines personnes et envers les étrangers. Dans l'histoire, cela transparait avec l'attitude que les lycéens et certains habitants de Fell's church ont vis-à-vis de Stephan. On retrouve également le thème de la popularité éphémère au lycée, présent dans de nombreuses séries américaines et illustré ici par le personnage d'Elena.
Les personnages sont plutôt bien développés par l'auteur dans l'ensemble. Pour le personnage d'Elena, s'il m'était totalement antipathique au départ avec son rôle de reine du lycée, j'ai appris à mieux l'apprécier au fil de l'histoire. C'est surtout son côté superficiel -qui ressort beaucoup au début de l'histoire- et son égoïsme, qui m'ont rebutée au premier abord. Mais finalement, le fait qu'elle grandisse avec le rejet de Stefan et tous les évènements qui viennent bouleverser son quotidien la rend plus attachante. Son univers cesse de tourner exclusivement autour de sa petite personne et son seul souci n'est plus seulement sa popularité. Peu à peu, elle prend conscience de ce qui est réellement important pour elle et laisse tomber le reste. C'est cette Elena plus mature qui me plaît.
Le personnage de Stephan est quant à lui l'archétype du garçon mystérieux qui cache un lourd secret, mais également celui du personnage torturé qui porte le poids de son passé. Bien qu'il soit moins développé que le personnage d'Elena, il n'en est pas moins intéressant surtout en ce qui concerne son passé et sa relation avec Katherine, mais aussi pour sa relation avec Damon. Pour l'instant, je ressens surtout de la compassion à son égard, mais rien de plus.
Damon a obtenu le rôle du « grand méchant » de l'histoire dans ce livre, celui qui vient troubler la tranquillité des héros. Pour moi, il fait partie de ces méchants, qui fascinent par leur noirceur et qui donnent du piment à l'histoire. Je préfère nettement le personnage de Damon à celui de Stephan, qui est trop passif à mon goût.
Le personnage de Bonnie est un peu à part dans cette histoire, avec son don de voyante qu'elle ne maîtrise pas vraiment. Elle se situe à la fois dans le camp des êtres humains normaux en tant que meilleure amie d'Elena, mais également dans celui des créatures magiques avec son don. C'est le seul personnage de l'histoire qui se situe entre les deux catégories et c'est cela qui la rend intéressante à mes yeux. Elle est également plutôt attachante, pour sa gentillesse envers ses amies.
Il n'y a pas grand-chose à dire du personnage de Meredith, si ce n'est qu'elle est quasiment invisible dans ce tome quand elle ne joue pas son rôle de l'amie d'Elena et de Bonnie. Mais l'auteur a laissé un indice, qui annonce je l'espère un développement prochain sur sa situation familiale.
Le personnage de Caroline représente le type même de l'amie, qui trahit l'héroïne et devient sa rivale. En tant que « méchante » qui ne se soucie que de dépasser Elena et d'avoir une plus grande popularité, elle m'est vraiment antipathique.
Matt est touchant, car même si Elena rompt avec lui au début de l'histoire, il continue de faire tout son possible pour l'aider elle ou son remplaçant. Matt est l'archétype du « type bien et serviable » et mon personnage masculin « gentil » préféré dans l'histoire.
 
En ce qui concerne la chute de l'histoire, elle est vraiment très bien pour moi, car je ne m'y attendais absolument pas et elle finit de façon à nous donner envie de lire la suite. Ce qu'on pourrait reprocher à l'histoire c'est son côté romance, qui est un peu trop classique et fleur bleu. Notamment, avec le coup de foudre au premier regard d'Elena pour Stefan et le fait que Stefan ne puisse pas s'empêcher de l'aimer aussi. Même si pour ma part, ce côté cliché ne m'a pas dérangé quand j'étais plongée dans ma lecture.
 
Pour conclure, on peut dire que c'est un bon livre, où l'auteur maîtrise bien son intrigue. Malgré le manque d'originalité qu'on peut lui reprocher sur certains aspects, ce livre est prenant et quand on le commence on ne le lâche plus ou à regret.
 
 
 

Publié dans Young adult

Commenter cet article