La Dame et Le Poète de Maeve Haran

Publié le par Nastasia

la dame et le poète

Titre: La Dame et le Poète

  

Titre en VO: The Lady and the Poet

  

Auteur : Maeve Haran 

  

Année de parution : 2012

  

Editeur : Milady Romance, collection Pemberley

  

Genre : Romance Historique

  

Nombre de pages : 523

 

Prix : 8,70€

 

Lieu et époque de l’intrigue : L’Angleterre élisabéthaine

 

Mon appréciation : Un coup de cœur

 

Remerciements :

  

Je tiens à remercier tout particulièrement Aurélia S. des éditions Milady pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

 

Résumé de l’éditeur :

  

Son amour était sa muse : une histoire vraie.

 

Dans l’Angleterre élisabéthaine, il ne fait pas bon être érudite lorsque l’on est une fille de bonne famille. Pourtant, la jeune Ann More a reçu une solide éducation de la part de son grandpère.

 

Conséquence de cette anomalie : Ann refuse d’épouser un homme avec lequel elle n’aurait aucun plaisir à vivre. Un tel entêtement ne peut que lui attirer des problèmes, surtout lorsqu’il se double d’un amour déraisonnable pour un jeune poète à la réputation sulfureuse… Un certain John Donne.

 

 

Mon avis :

  

-Ce que j’ai pensé de façon générale de ce livre :

  

Parmi les livres que j’ai pu lire cette année, rares sont ceux qui m’ont bouleversée et émue à ce point. Ce livre est un petit trésor qui demeurera parmi mes meilleures lectures de l’année 2012. Un trésor a dégusté comme on dégusterait un bon vin.

 

-L’histoire :

 

Dans ce livre, Maeve Haran nous propose de nous raconter l’histoire d’amour naissante d’Ann More, une jeune fille de la haute noblesse anglaise et de John Donne un poète libertin qui n’est pas noble. Or il faut savoir que si ces personnages et leur histoire sont vrais, l’ensemble tient bien de la fiction. En effet, si l’auteur Maeve Haran s’appuie sur des faits réels, le personnage d’Ann et sa façon d’agir proviennent de son imagination, car on n’a malheureusement jamais retrouvé aucun écrit de celle-ci.

 

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié ce roman à la fois pour l’histoire d’amour qu’il nous offre, et pour la peinture de la condition des femmes de la haute noblesse dans l’Angleterre élisabéthaine qui y est faite à travers Ann et ses sœurs. Loin d’être un simple décor prétexte à une romance historique, le cadre historique est ici véritablement exploité par l’auteur, dont on ressent le travail de documentation qui a dû se faire en amont, voire pendant la rédaction de l’ouvrage.

 

-Les personnages :

 

J’ai beaucoup apprécié la personnalité de l’héroïne avec sa force de caractère et sa façon de se battre pour ses convictions même quand cela est difficile. Pour être exacte, il me faut dire que j’admire Ann More et que son histoire me fait rêver, car peu de gens et surtout de femmes auraient été aussi loin qu’elle à son époque pour obtenir ce qu’elle voulait. Quant au personnage de John Donne, il m’est apparu à la fois comme amusant dans ses joutes verbales avec Ann et touchant dans l’expression de ses sentiments envers elle.

 

-Le style de l’auteur :

 

Le style de Maeve Haran ne gâte en rien ce livre, bien au contraire j’ai beaucoup apprécié sa plume qui apporte réellement un plus à cet ouvrage. Le style est recherché (plus que celui des autres auteurs de la collection) et il m’a aidé à rentrer facilement dans l’histoire.

 

-Les petits reproches que je pourrais faire au livre :

  • Le manque d’adéquation entre l’âge d’Ann et sa façon de penser. Je sais qu’Ann est censée être une fille étonnamment mature pour son âge, mais quand on lit les premiers chapitres du livre on n’a absolument pas l’impression d’avoir à faire à une fille de 14 ans. Je m’imaginais plutôt une jeune fille proche de ses vingt ans au minimum. Comme Ann grandit par la suite ce défaut disparaît, mais pour le début c’est vraiment gênant.
  • J’ai également rencontré le problème d’une ou deux invraisemblances dans l’histoire, car même si cela était fait pour les besoins de l’intrigue c’était maladroit.

-Les petits plus de l’ouvrage :

  • Une critique de la condition féminine dans l’Angleterre élisabéthaine.
  • Une réflexion sur le christianisme dans le rapport à la foi des fidèles quand ils sont confrontés à la mort de  leurs proches.
  • C’est un ouvrage plus sérieux en comparaison de la légèreté et de l’humour des autres livres de la collection.
  • Ce qui constitue le « reste » du livre à côté de la romance est beaucoup plus travaillé que dans les autres livres.

-La couverture :

 

Je ne pouvais achever cette chronique sans mentionner à quel point je trouvais la couverture de ce livre réussie.

 

Conclusion :

 

Maeve Haran nous offre avec ce livre une romance historique et un roman historique de qualité, avec une histoire profondément touchante et émouvante.

 

 

Challenge :

 

pavé sur la plage

Publié dans Romance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tiphaine 23/09/2012 19:49

J'avais hésité a le prendre la dernière fois ... Allez hop dans ma wish list !

Nastasia 27/09/2012 15:59



J'espère que tu passeras un bon moment de lecture alors^^



Yumiko 31/07/2012 10:16

Moi qui suis déjà fan de l'époque et de ce type de romans, comment résister après une telle chronique! Il va rejoindre à coup sûre ma PAL. Merci pour cette découverte :D

Nastasia 11/08/2012 16:59



De rien^^ J'espère que tu prendras autant de plaisir que moi à le lire.



sofiaportos 17/07/2012 19:58

Intéressant tout ça. Je n'ai pas encore eu le plaisir de lire un Milady Romance mais ce sera peut être pour bientôt !

Nastasia 30/07/2012 09:28



Pour le moment, je n'ai pas eu une seule déception avec cette nouvelle collection, donc je te la recommande vivement.