Lecture commune Le cadavre rieur, tome 2 de la série Anita Blake de Laurell K. Hamilton

Publié le par Nastasia

 The-Laughing-Corpse-Laurell-K-Hamil14-med

Titre : The laughing corpse, Anita Blake tome 2 (Le cadavre rieur en VF) 

  

Auteur : Laurell K. Hamilton

 

Année de parution: 1994

  

Editeur : Jove

  

Genre : urban fantasy, lecture en VO

 

Nombre de pages : 293

  

Résumé de l’éditeur (quatrième de couverture) en VO et VF :

  

“Harold Gaynor offers Anita Blake a million dollars to raise a 300-year-old zombie. Knowing it means a human sacrifice will be necessary, Anita turns him down. But when dead bodies start turning up, she realizes that someone else has raised Harold's zombie--and that the zombie is a killer.”

  

« Savez-vous ce que c'est qu'une "chèvre blanche"? Eh bien, en jargon vaudou, c'est un doux euphémisme pour désigner la victime d'un sacrifice humain. Et quand ces types sont venus me demander de relever un mort de deux cents ans et des poussières, j'ai tout de suite compris ce que ça impliquait. Je veux bien égorger des poulets, un mouton, voire un buffle dans les cas désespérés... mais ça, non! Pas question... Mais je les ai envoyés promener, eux et leur chèque d'un million de dollars. L'ennui, c'est que tout le monde n'a pas mon sens moral. Que ces salauds vont bien dégoter quelqu'un pour faire le boulot. Qu'on va se retrouver avec un mort-vivant raide dingue, tout sauf végétarien, et semant la panique. Et que c'est encore la petite Anita qui va devoir se le coltiner! Comme si je n'avais pas déjà assez de problèmes avec les vampires... »

  

Mon avis :

  

Dans ce tome à l’atmosphère nettement plus sombre que le premier et tirant bien plus vers l’horreur, Laurell Kaye Hamilton nous offre un second tome bien différent du premier.

 

L’intrigue et l’univers développé par l’auteur :

 

Si le premier tome faisait la part belle aux vampires de Saint Louis, ces derniers et notamment Jean Claude sont peu présents ici laissant la place au monde du vaudou, des réanimateurs, des zombies et des nécromanciens. En effet, si Anita se retrouve cette fois-ci encore à mener une enquête ce n’est pas pour le compte des vampires, mais en collaboration avec la police de Saint Louis dont nous avions déjà fait la connaissance dans le tome 1.

 

J’ai trouvé ce deuxième tome très intéressant pour l’éclairage qu’il apporte sur le métier d’Anita avec de nombreux détails bien répartis pour ne pas noyer le lecteur. Bien qu’on n’en soit encore aux premier tomes de la série qui théoriquement peuvent se lire séparément, sans forcément en respecter l’ordre, on sent les prémices d’une intrigue plus générale qui va lier de plus en plus étroitement les différents tomes de la série au fur et à mesure que l’on avance dans celle-ci. Laurell K. Hamilton est en train de poser les bases de l’univers d’Anita petit à petit avec des personnages secondaires récurrents notamment, tels que Ronnie, Dolph Storr, Zerbrowski et bien sûr Jean Claude.

 

Les personnages :

 

Allant de paire avec l’approfondissement de l’univers de cette série, on a un approfondissement du personnage d’Anita dans ce tome. On obtient ainsi des informations sur son passé et sa famille, ses pouvoirs, mais elle nous laisse également entrevoir plus en profondeur un aspect de sa personnalité qui est non négligeable. En effet, dans ce tome Anita est en proie à des doutes et s’interroge sur elle-même, en se demandant si elle appartient au camp du bien ou du mal et si elle peut se classer dans la catégorie des humains ou des monstres. Ces interrogations sont capitales, car elle constitue un thème récurrent de la série avec une Anita toujours en train de chercher où se situe la limite à ne pas franchir pour tomber dans le camp du mal et des monstres, au fur et à mesure qu’elle s’immerge de plus en plus profondément dans un monde surnaturel différent de celui du citoyen lambda. La question de la morale est également abordée ici avec l’histoire du sacrifice humain.

 

Le personnage de Dominga Salvador, la grande prêtresse vaudou présente dans ce tome, est très intéressant parce qu’elle présente à Anita un reflet de ce qu’elle aurait pu ou pourrait devenir si elle décidait d’utiliser ses pouvoirs à mauvais escient pour accroître son propre pouvoir et s’enrichir. Dominga Salvador est l’antithèse d’Anita, celle qui a abandonné toute considération morale pour son propre profit et qui appartient clairement au camp des monstres.

 

Bien que peu présent dans ce tome, Jean Claude y fait néanmoins des apparitions remarquées. Les différentes interactions qu’il a pu avoir avec Anita m’ont beaucoup amusé, notamment celle dans l’appartement d’Anita et  celle à la fin du livre. Dans ce tome, j’ai eu l’impression que Laurell K. Hamilton jouait avec le lecteur en endormant tantôt sa vigilance en faisant apparaître Jean Claude comme plutôt inoffensif, pour rappeler de façon brusque au moment où on s’y attend le moins sa nature de vampire et le fait qu’il n’est pas humain et donc ne pense pas et n’agit pas comme tel.

 

Harold Gaynor est l’archétype de l’homme riche et influent, qui pense que sa position lui permet d’obtenir tout ce qu’il souhaite à n’importe quel prix. Déjà antipathique dès les premières pages, ce personnage m’a ensuite inspiré du dégoût quand on apprend son comportement vis-à-vis de Wanda.

 

Manny est le mentor d’Anita et  une figure paternelle dans cette série, j’ai trouvé intéressant de rencontrer celui dont elle parlait dans le tome 1.

 

Les mugs d’Anita et autres épisodes amusants :

 

Je voulais faire une petite place spéciale aux mugs d’Anita ornés de messages si particuliers, qu’ils ne manquent jamais de me faire sourire ou rire selon les cas.

 

Un épisode, qui rend l’atmosphère un peu plus légère dans ce tome, est celui où Jean Claude se trouve dans l’appartement d’Anita est observe avec minutie son calendrier orné de pingouins. Je n’ai pas pu de m’empêcher de rire intérieurement. De même, lorsque Zerbrowski lui fait remarquer qu’elle a une jolie collection de pingouins, je n’ai pas pu m’empêcher de rire. 

 

Le style :

 

J’apprécie toujours autant la plume si particulière de Laurell K. Hamilton que j’ai la chance de pouvoir lire en version originale et j’adore les quelques mots ou groupes de mots en français qu’elle glisse ici et là dans le texte. Par exemple, j’ai trouvé ça mignon quand Jean Claude appelle Anita « amante de moi ».

 

Conclusion :

 

Une relecture très agréable pour moi qui suit une fan inconditionnelle de cette série. Ce tome bien que très sombre et plus macabre que le précédent me plaît énormément. Si vous n’avez pas vraiment accroché au tome 1 ou seulement moyennement, je vous conseille fortement de tenter votre chance avec celui-ci.

 

J'ai relu et chroniqué ce livre dans le cadre d'une lecture commune qui nous a été proposé par Sookies sur livraddict.

 

Découvrez ci-dessous les liens des avis des autres participants:

Endorphinage, Platinegirl, Tchae, Blueverbena, Sookies, Mabiblio1988, nane42, Lou, Malorie57, Kassandra 

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur la saga Anita Blake ou un autre tome de cette série, n'hésitez pas à aller faire un tour sur l'article qui lui est consacré.

Publié dans Anita Blake

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kassandra 29/09/2011 19:57


Et oui je ne passe que maintenant ^^" (mieux vaut tard que jamais)

J'ai moins accroché à ce tome-ci à cause du gore bien plus présent. Je ne suis pas une fan du genre "horreur" et là c'était limite mais je poursuis avec le tome 3 quand même.


Nastasia 30/09/2011 16:38



Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'il vaut mieux tard que jamais =)


Oui le tome 2 est un peu spécial pour ça, mais je pense que le tome 3 te plaira davantage car il n'est pas aussi "gore".


A bientôt pour la prochaine LC^^



Tchae 12/09/2011 16:18


Serait-ce un mal que d'avoir justement une héroïne à la morale un peu plus floue, plus sombre et plus borderline ? Bon on se doute que c'est ce qu'il risque de ce produire, du moins je l'espère, je
n'aime pas trop les héros lisses. :D


Nastasia 12/09/2011 17:26



Sans te spoiler je peux te dire que si tu n'aimes pas "les héros trop lisses", tu ne seras pas déçue avec Anita.



mabiblio1988 10/09/2011 23:26


Une lecture très agréable :)
C'est vrai qu'Anita me fait beaucoup rire avec ces peluches... Ca la rend très humaine.


Nastasia 12/09/2011 09:36



Oui, ces fameux pingouins lui donnent une touche vraiment humaine, qui rend le personnage plus accessible et attachant je trouve.



blueverbena 10/09/2011 16:21


Le fait que cela soit une relecture pour toi te donne pas mal de recul: je comrends mieux certains choix de l'auteur par rapport à la suite: merci ;)


Nastasia 12/09/2011 09:35



De rien ^^


On se retrouvera sans doute pour la LC du tome 3.



Endo 10/09/2011 14:39


J'avoue que si Anita tournait aussi mal que la segnora, j'aurais très peur... Quelle cruauté!!! @.@

Ce tome est vraiment plus approfondi que le premier^^


Nastasia 12/09/2011 09:33



Oui je crois que ce serait vraiment effrayant et pas joli du tout à voir.