Lecture commune Plaisirs coupables, tome 1 de la série Anita Blake de Laurell K. Hamilton

Publié le par Nastasia

guiltypleasures

Titre : Guilty Pleasures (Plaisirs Coupables en VF), le tome 1 de la série Anita Blake

Auteur : Laurell K. Hamilton

Année de parution: 1993

Editeur : Jove pour la VO et Milady pour la VF

Genre : Urban fantasy, lecture en VO

Nombre de pages : 266 pour la VO et 382 pour la VF

Résumé :

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

 

Mon avis :

Contrairement à ce que peut laisser penser les couvertures de ce premier tome de la série Anita Blake, il ne s’agit en aucun cas d’un roman érotique (ce volume ne contient aucune scène de sexe), mais bien d’un livre à la frontière de plusieurs genres. En effet, ce livre mêle le genre policier avec l’enquête d’Anita, au genre fantastique (présence de créatures surnaturelles telles que les vampires et les zombies), au genre de l’urban fantasy (l’intrigue se déroule dans notre monde à notre époque) mais également aux genres de la terreur et de l’horreur. Le côté sentimental ou « romance » que pourrait suggérer la couverture est très peu présent dans ce livre. C’est donc un univers très riche qui nous est offert dans ce premier volume, qui introduit une série qui compte aujourd’hui vingt tomes en version originale et qui n’est toujours pas finie.

- L’intrigue :

L’auteur mêle habilement ce qui semble être au départ les composants de différentes intrigues, pour n’en former en réalité qu’une. Le lecteur ne se sent pas perdu et écartelé entre les différents aspects de la vie d’Anita dans ce premier volume. Le fait de passer de son travail de réanimatrice, à son travail avec la police et ses rapports avec la communauté vampiriques se fait de façon on ne peut plus naturelle et cohérente. J’ai apprécié de voir les différentes pièces du puzzle de l’intrigue se mettre en place, au fil de mon avancée dans l’histoire, pour former un tableau d’ensemble. Le récit ne contient pas de longueur pour moi et est bien rythmé.

-L’univers développé/créé par l’auteur :

L’auteur développe ici un monde du surnaturel structuré et hiérarchisé qui est intéressant, mais dont on ne voit ici que les prémices puisque Anita elle-même se rend compte, dans ce premier volume, à quel point elle est ignorante à propos de certaines choses concernant les vampires et leurs pouvoirs. Loin d’être un narrateur omniscient qui en saurait plus qu’Anita, le lecteur doit se contenter d’en apprendre plus sur le monde surnaturel qui l’entoure au même rythme que l’héroïne. Ce premier tome nous apprend que différentes créatures surnaturelles peuplent le monde d’Anita : les vampires dont ils existent différents types triés selon leur âge, leur puissance et leurs pouvoirs ; les zombies qui sont des créatures autrefois humaines, qui ont été rappelé d’entre les morts par des réanimateurs ou réanimatrices qui ont ce pouvoir ; les goules qui sont des créatures qui sortent des cimetières, vivent en meute, se nourrissent de charogne et dont l’origine reste indéterminée ; et enfin les différents types de « garou », seuls les rats-garou apparaissent dans ce premier tome mais Anita évoque également d’autres types de « garou » tel que les tigres-garou. Laurell K Hamilton développe donc un monde surnaturel  riche en créatures de tout genre et qui laisse la porte ouverte à de nombreuses possibilités pour la suite.

La façon dont l’auteur revisite le mythe du vampire me plaît, avec la hiérarchie entre les différents vampires évoqués ci-dessus ; la distinction entre les simples vampires et les  maîtres vampires  qui sont des vampires plus puissants que les autres et possédant des capacités spéciales et l’idée qu’il soit considéré comme des citoyens américains à part entière (les vampires d’Anne Rice sont loin d’être intégrés à la société par exemple).

Le fait que les objets saints, tels que les croix, n’ont aucun effet sur les vampires sauf s’ils sont utilisés par une personne ayant réellement la foi est original et rafraichissant par rapport à l’idée classique qu’il suffit de brandir la croix ou le crucifix pour qu’il repousse un vampire.

Le statut de serviteur humain tel que Laurell K Hamilton le définit est également intéressant et novateur pour moi. L’idée qu’un vampire puisse renforcer son pouvoir en ayant un serviteur humain lié à lui par des marques est originale, et le fait qu’il puisse survivre grâce à lui en se nourrissant à travers lui et communiquer avec lui par les rêves m’a plu.



-Les personnages :

Anita Blake est une héroïne comme je les aime avec un caractère bien trempé, elle est très affirmée et ne se laisse pas marcher sur les pieds, ni effrayer et intimider facilement. Elle est réaliste et peut-être un peu trop cynique quant à sa vision de la vie mais attachante malgré tout. J’aime son humour piquant et j’ai été très amusée quand j’ai découvert son principal vice (sa collection de pingouins en peluche).

 

Jean-Claude, le maître vampire séducteur et propriétaire du Club Plaisirs Coupables auquel  le livre doit son titre, est un personnage qui m‘intrigue beaucoup. Derrière cette façade se cache un vampire intelligent et calculateur dont on sait finalement peu de choses. Dans ce premier volume, on apprend seulement que c’est un vampire puissant puisque c’est un maître, qu’il serait âgé de 205 ans et qu’il aime bien Anita. Ce personnage reste donc très mystérieux et on est en droit de vouloir en savoir plus sur lui par la suite. J’aime beaucoup ce personnage qui est l’un de mes préférés dans cette série.

 

Catherine Maison, c’est une des rares personnes qu’Anita considère comme une amie dans son entourage mais elle n’est pas vraiment exploitée. Elle apparaît plus comme un élément nécessaire pour l’intrigue, que nécessaire en soi. Je n‘éprouve rien de particulier pour ce personnage. 

Edward, le tueur à gage et « ami » d’Anita, est un personnage froid et calculateur. Il est le type même du sociopathe et pourtant je l’adore.  J’aime ce lien si particulier qu’il entretient avec Anita. 

Veronica Sims alias Ronnie  est la meilleure amie d’Anita, celle avec qui elle peut parler de sa vie sans problème. Elle tient le rôle de la « bonne copine » sur qui on peut toujours compter et j’éprouve une certaine sympathie pour elle.

Nikolaos en tant que maître vampire âgée de mille ans au moins est vraiment effrayante, son sadisme et sa cruauté m’inspire même d’autant plus de dégoût qu’il faut l’imaginer dans le corps d’une adolescente de 12 ou 13 ans.

 

-Conclusion :

Ce premier tome de la série Anita m’a beaucoup plu et m’a encouragé à lire la suite de la série la première fois que je l’ai lu. Aujourd’hui, je suis toujours très attachée à cette série qui reste ma préférée parmi toutes celles que j’ai pu lire dans le même genre.

 

Ce livre a été lu et chroniqué dans le cadre d'une lecture commune organisée par Sookie sur livraddict.

L'avis des autres participants de cette lecture commune:

Platinegirl, Malorie57, Auudrey, Chtitepuce, Strawberry, Book'A'Croc, Mabiblio1988, Petitebelge66, Novalis, Kassandra, Aidoku, Nane42, MelcouettesAzilys, Sakinia, Lou, ptitelfe, Tchae, Cinderella191, Sookies  

Publié dans Anita Blake

Commenter cet article

Sook' 01/07/2011 12:51


Héhéhé c'est un vrai plaisir de voir à quel point tu aimes cette saga !!! J'ai hâte de me refaire ma série préféré LCDS une fois que tout les tome seront sortie ^^
Bisous


Nastasia 18/07/2011 15:06



Eh oui je suis une fan incorrigible de cette série. Ce qui est drôle en plus c'est que quand une amie de fac m'a prêté le premier tome, je ne lisais quasiment pas de fantasy à l'époque et je ne
connaissais pas du tout la "bit-lit". J'ai hâte de me plonger dans le tome 20 de cette série.


J'aime beaucoup LCDS également que je suis en VO. Je suis un peu en retard dans la lecture de cette série, puisque je n'ai toujours pas lu le tome 10.


Merci pour ton commentaire et désolé pour cette réponse très tardive.


 



Mabiblio1988 30/06/2011 12:57


Une lecture très agréable pour moi. J'ai apprécié qu'on n'est pas de sexe toute les 3 pages lol.
J'ai hâte d'en apprendre plus sur les personnages et leur monde.


Nastasia 18/07/2011 14:49



Coucou^^


Je suis contente que cette lecture t'ait plu, tu vas voir plus on avance dans cette saga plus on aime.


Merci pour ce commentaire et désolé pour ma réponse très tardive.



Novalis 29/06/2011 18:31


waouuu, tu as fais une superbe critique! On sent vraiment que c'est une série et un personnage qui tu apprécies énormément =)


Nastasia 29/06/2011 19:03



Merci beaucoup^^


En effet, c'est vraiment ma saga préférée.



Kassandra 28/06/2011 12:52


Superbe critique bien détaillée et claire. Je devrai prendre exemple car je trouve toujours mes avis pas très construits.


Nastasia 29/06/2011 10:22



Merci beaucoup pour ce compliment, c'est très gentil^^