Lecture commune The Gathering, Darkness Rising book 1 de Kelley Armstrong

Publié le par Nastasia

9781907410178

Titre: The Gathering, book one of the Darkness rising series

  

Auteur : Kelley Armstrong 

  

Année de parution : 2011

 

Editeur : Atom

 

Genre : young adult, fantastique.

 

Nombre de pages : 379

  

Prix : 10,39€

 

Lieu et époque de l’intrigue: Le Canada à notre époque.

 

Résumé de l’éditeur (quatrième de couverture) :

 

Maya lives in a small medical-research town on Vancouver Island. How small? You can’t find it on the map. It has less than two-hundred people, and her school has only sixty-eight students–for every grade from kindergarten to twelve.

Now, strange things are happening in this claustrophobic town, and Maya’s determined to get to the bottom of them. First, the captain of the swim team drowns mysteriously in the middle of a calm lake. A year later, mountain lions start appearing around Maya’s home, and they won’t go away. Her best friend, Daniel, starts experiencing “bad vibes” about certain people and things. It doesn’t help that the new bad boy in town, Rafe, has a dangerous secret…and he’s interested in one special part of Maya’s anatomy: Her paw-print birthmark.

 

Mon avis:

 

Après avoir découvert et adoré, la première trilogie young adult de Kelley Armstrong, Pouvoirs obscurs, j’étais très curieuse de voir ce que nous réservait le premier tome de cette série, qui s’inscrit dans le même univers mais avec une intrigue et des personnages différents.

  

Le premier point positif que je tiens à souligner, c’est qu’on n’a absolument pas l’impression que c’est une copie du cycle précédent avec seulement des personnages nouveaux et une intrigue un peu différente. Dans ce premier tome, on se retrouve plongé au cœur d’une petite île canadienne, où très peu d’habitants vivent et ont le droit d’y vivre car il faut travailler pour les St Cloud (les propriétaires de l’île) pour pouvoir s’y installer. Ces derniers ont ouvert un centre de recherche médicale, qui étudierait les drogues. Pour ceux qui lisent les autres séries de Kelley Armstrong, le nom des St Cloud vous est peut-être familier ? J’admets que moi-même, j’ai mis beaucoup de temps à retrouver la raison pour laquelle ce nom me semblait si familier. En effet, je pensais qu’on les avait déjà croisés dans la série Pouvoirs obscurs alors qu’en réalité ils appartiennent à l’univers de la série d’urban fantasy plus adulte de Kelley Armstrong : Femmes de l’Autremonde. Les St Cloud apparaissent dans le tome 4 et sont une des cabales (je ne donne pas plus de détails pour ne pas vous spoiler). Le cadre de l’histoire est donc très différent de celui de la trilogie Pouvoirs obscurs qui se déroulent en ville aux Etats-Unis.

 

En ce qui concerne l’intrigue et le déroulement de celle-ci, je n’ai rien à redire. Sinon que j’ai beaucoup apprécié cette histoire bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’action et de rebondissements dans ce premier tome, si ce n’est  au tout début (l’entrée en matière du livre est pour le moins brutale)  et vers la fin. En somme, on peut dire que si l’intrigue n’est pas transcendante, elle a le mérite d’être divertissante et de pousser le lecteur à vouloir en savoir toujours plus une fois qu’il est bien entré dans l’histoire.

 

Tout ce qui évoquait dans ce livre la culture indienne m’a passionné. J’ai travaillé un peu sur la question de la culture indienne en Amérique du Nord cette année en faculté, et retrouver des éléments de ce que j’avais appris était vraiment sympa. Je ne pense pas que choisir une héroïne d’origine indienne soit innocent de la part de Kelley Armstrong, notamment quand elle évoque de façon plus ou moins subtile à travers Maya le racisme, dont elle peut faire l’objet. Je trouve cela bien que des auteurs s’engagent sur des questions aussi sérieuses dans des livres destinés à un public d’adolescent et de jeunes adultes, car si pour nous qui sommes français ce problème du racisme envers les Indiens ne nous touchent pas vraiment directement, pour les jeunes américains et canadiens ce thème leur parlera beaucoup plus.

 

Pour les personnages, je dois dire que j’en ai apprécié surtout trois : Maya, Rafe et Daniel. Le personnage de Maya fait partie des héroïnes que j’aime, c’est-à-dire une fille indépendante et assez sûre d’elle qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, tout en étant gentille. Mais en même temps c’est un personnage qui est loin d’être parfait et qui a aussi des faiblesses, comme le fait d’être très dure et exigeante envers les autres, mais surtout elle-même. J’ai beaucoup ri lors des moments où elle taquinait son père. Le personnage de Daniel, qui est le meilleur ami de Maya, m’a beaucoup touché de part sa situation avec sa mère et son père. Je ne peux m’empêcher d’éprouver un élan de compassion en pensant à lui et en même temps je l’admire, pour sa force de caractère et le fait qu’il ne se laisse pas abattre malgré que sa vie familiale soit loin d’être parfaite. Enfin, le personnage énigmatique de Rafe a tout de suite attiré mon attention, comme celle de Maya (et de beaucoup de lecteurs j’imagine). Tout au long de l’histoire, j’ai eu envie d’en savoir plus sur lui.

 

Le style de Kelley Armstrong est toujours aussi agréable à lire. Je pense que c’est l’une des raisons qui peut nous rendre accro à ses histoires.

 

Conclusion :

 

J’ai passé un très bon moment à lire ce livre, et étant donné sa fin je n’ai qu’une envie : lire rapidement la suite, qui ne sort malheureusement qu’en avril en VO (à noter que c’est en avril également que ce premier tome paraîtra en VF chez Castelmore sous le titre Innocence).

 

Ce livre a été lu et chroniqué dans le cadre d'une lecture commune sur livraddict. Découvrez ci-dessous l'avis des autres participants:

FrenchDawn, Sabruhu, Simi

 

Ce livre a été également chroniqué dans le cadre du challenge "Read in English" et littérature jeunesse et young adult: 

 

 

challe10

 

challenge-jeunesse-2

Publié dans Young adult

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sofiaportos 16/12/2011 20:40

Arg!!! Bon, je le note et qui sait si je ne me laisse pas tenter par la VO si c'est un anglais abordable ;)

Nastasia 19/12/2011 21:35



Oui laisse-toi tenter!^^ L'anglais est tout à fait abordable.



leslecturesdesab (Sabruhu) 16/12/2011 16:56

C4est vrai que Maya fait aussi partie des héroines comme j'aime, même si elle peut se montrer intransigeante elle est très mature! Une bonne lecture, je me réjouis de lire le tome 2...

Nastasia 19/12/2011 21:34



Je pense que si Maya n'était pas aussi mature, j'aurais beaucoup moins apprécié cette lecture. Vivement la sortie de ce second tome^^



Simi 16/12/2011 16:10

Ah mais je vois que je ne suis pas la seule à ne pas avoir tilté tout de suite pour St Cloud, je me disais bien que ça me disais quelque chose mais pas moyen de le remettre (ce fût plus facile avec
Genesis, heureusement), c'est uniquement au dernier tiers du livre que j'ai du comprendre !
On est d'accord, l'écriture est toujours aussi plaisante, que ça soit en YA ou pour sa série Femmes de l'autremonde, très bonne découverte pour moi aussi, vivement Avril :)

Nastasia 19/12/2011 21:32



Moi j'ai compris pour les St Cloud quand il parlait des autres cabales, on avait bien dépassé la moitié du livre.