Les vampires de Chicago, tome 1: Certaines mettent les dents de Chloe Neill

Publié le par Nastasia

Les-Vampires-de-Chicago-1---certaines-mettent

Titre : Certaines mettent les dents, les vampires de Chicago tome 1

  

Auteur : Chloe Neill

  

Année de parution: 2011

  

Editeur : Milady

  

Genre : Urban fantasy

  

Nombre de pages : 461

  

Prix : 7€

 

Résumé de l’éditeur (quatrième de couverture):

 

Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.

  

Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait.

Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction…

 

J’ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi. Ça va saigner !

 

Mon avis :

 

Avant la sortie  du premier tome de cette série chez Milady, j’en avais déjà entendu parler et j’étais très enthousiaste à l’idée de pouvoir lire ce livre dont la quatrième de couverture était très « alléchante ». Tellement alléchante que j’attendais énormément de ce premier tome, certains me diront peut-être que j’en attendais trop mais le résultat est le même. J’ai passé un agréable moment en compagnie de ce livre, mais ce n’était le coup de cœur attendu et cette lecture s’est révélée être un peu en dessous de mes attentes.

 

-L’intrigue :

 

Pourtant, l’intrigue de base est bonne et je dirais même très bonne. L’héroïne de ce livre est une étudiante en littérature d’une vingtaine d’années, qui mène une vie normale jusqu’au jour où elle est victime d’une tentative de meurtre et qu’elle est sauvée in extremis par le maître vampire d’une des grandes Maisons de Chicago, qui fait d’elle l’une des leurs. Cependant, Merit n’est pas le genre d’héroïne à accepter sans rien dire qu’on prenne des décisions à sa place, et elle va le faire savoir à son créateur qui n’est autre qu’Ethan Sullivan. A partir de là la trame de base de l’histoire est posée et je pense que comme beaucoup de lecteurs, on est impatient de savoir comment les choses vont évoluer.

 

L’auteur nous propose alors de suivre l’adaptation de Merit à sa nature de vampire et à sa nouvelle vie, soutenue par sa meilleure amie et colocataire, mais également sa découverte d’un monde surnaturel omniprésent dans la ville de Chicago, dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. A cela s’ajoute des rapports difficiles avec Ethan et une enquête sur les meurtres perpétrés par des vampires, qui menacent la place des vampires dans cette ville alors qu’ils ont fait récemment leur « coming-out ». Il y a donc largement de quoi satisfaire le lecteur, d’autant plus que ce livre est un mélange plutôt réussi entre émotion, action et psychologie des personnages. Néanmoins, je suis restée un peu sur ma faim avec ce livre, car j’ai trouvé le déroulement de l’intrigue et la mise en place de son univers pas l’auteur trop lente à mon goût.

 

-L’univers créé par l’auteur :

 

L’auteur nous propose un univers intéressant, avec une communauté vampirique concentrée à Chicago et répartie en trois grandes Maisons (cela à un petit air d’Harry Potter, non ?) : Navarre, Cadogan (celle d’Ethan et de Merit) et Grey. Les vampires sont organisés selon une hiérarchie féodale par Maison, qui n’a rien de très originale pour les adeptes d’autres séries portant sur les vampires telles qu’Anita Blake par exemple ou Chasseuse de la nuit. Le point un peu plus original en revanche, c’est que les vampires dans leur grande majorité ne boivent plus de sang au cou des humains mais en poche.

 

-Les personnages :

 

Les personnages importants sont bien développés et exploités dans ce tome, même si bien sûr on ne nous révèle pas tout pour garder une part de mystère pour la suite de la série.

 

Le personnage de Merit représente le genre d’héroïne que j’apprécie, c’est-à-dire une femme forte qui ne se laisse pas faire et dit ce qu’elle pense.

 

Mallory, la colocataire et meilleure amie excentrique de Merit, m’a beaucoup plu et m’a pas mal fait rire dans ce tome.

 

Ethan est un personnage présenté comme froid et impitoyable dans ce tome et je trouve que cela lui donne un certain charme. J’espère découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité dans le prochain tome.

 

-Le style :

 

Chloe Neill a un style qui est agréable à lire.

 

-Conclusion :

 

Une bonne lecture qui s’est révélée un peu décevante pour moi. Mais étant donné qu’il s’agit du premier tome de la série, je suis en droit d’espérer que le tome 2 me plaira davantage.

 

Ce livre a été chroniqué dans le cadre du challenge fang's addict:

fangsaddict1

Publié dans urban fantasy

Commenter cet article

Mabiblio1988 18/09/2011 18:10


Je n'irais pas jusqu'à dire que ce premier tome est décevant mais c'est surtout qu'il y a beaucoup d'informations d'un seul coup et que ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver.