Succubus blues (tome 1 de la saga succubus) de Richelle Mead

Publié le par Nastasia

Succubus Blues (tome 1 de la saga) de Richelle Mead

 

Mon résumé:

Georgina Kincaid est un succube, qui vit à Seattle. Le jour elle mène une vie banale, en travaillant dans la librairie Emerald City où elle est sous-directrice. Le reste de son temps, elle le partage entre sa passion dévorante pour la lecture, et notamment les livres de son écrivain favori Seth Mortensen, et ses besoins de succube. En effet, Georgina Kincaid n'est pas un succube comme les autres. Sa nature voudrait qu'elle corrompe le plus d'âme possible pour son camp en s'attaquant de préférence aux personnes les plus droites, mais elle s'y refuse. Devenu succube pour réparer une erreur il y a plusieurs siècles de cela, elle préfère se limiter au strict nécessaire pour survivre en s'attaquant à des hommes déjà corrompus en partie. Cependant, l'arrivée de deux hommes, qui lui plaisent dans sa vie, va mettre ses principes à rude épreuve. Lequel des deux va peut-être parvenir à la faire céder : Roman, le professeur en linguistique charmeur et sûr de lui, ou le timide et gauche Seth Mortensen, qui n'est autre que son écrivain favori venu s'installé dans la ville où elle vit. Malgré ses refus répétés les deux hommes vont se montrer insistants, rendant la résistance de Georgina de plus en plus difficile. A ces problèmes de cœur s'ajoutent les mystérieuses agressions et les meurtres de plusieurs immortels à Seattle. Ce qui est étrange c'est que le meurtrier s'en prend aux deux camps. Qui est-il ? Ange ou démon renégats ? Ou encore autre chose de plus mystérieux ? C'est ce que Georgina tente de découvrir en menant sa propre enquête, et ce malgré les recommandations pour ne pas dire ordre de son chef de ne pas s'en mêler. Mais quand le mystérieux meurtrier, vous envoie directement des messages anonymes, il devient alors bien difficile de rester les bras croisé à attendre que tout ça finisse. Et si Georgina était la prochaine cible ?
 
Mon avis:
 
Succubus Blues est le premier tome d'une saga, qui en compte six à ce jour. J'ai été littéralement enchantée par cette lecture. Le style de l'auteur est très agréable à lire et la bonne dose d'humour qu'elle a injectée dans cette histoire ne rend ce livre que meilleur.
 
L'intrigue en elle-même est bien maîtrisée par l'auteur et intéressante dans son évolution pour le lecteur. C'est en effet avec plaisir que j'ai suivi Georgina dans son enquête sur le mystérieux meurtrier, dont l'identité nous est révélée à la fin de façon habile. J'ai également beaucoup aimé lire le récit de sa vie de tous les jours, avec son travail à librairie et ses jours de repos, les rencontres qu'elle fait et les situations impossibles dans lesquelles elle se fourre de temps à autre. J'ai beaucoup ri à la lecture de ce livre, mais il met également arrivé d'être émue et d'éprouver de la compassion pour les personnages.
 
Dans ce livre, les personnages et leurs relations sont bien développés par l'auteur. J'ai beaucoup apprécié, le personnage de Georgina avec son statut et ses pouvoirs de succube, qui lui permettent de changer d'apparence physique et de vêtements à volonté. Je pense que comme pour beaucoup d'autres personnes, pouvoir changer de vêtements et les recréer autant qu'on le souhaite, semble être un véritable paradis. J'ai également été très sensible à la personnalité de Georgina, qui tout en étant belle, forte et intelligente ; a conservé en elle une sensibilité, une fragilité et un côté humain très touchant. Quant je la vois se démener pour lutter contre ses propres envies avec une telle ardeur, je ne peux que l'admirer. Son côté fragile, qui va de pair avec la révélation de son passé en tant qu'humaine, m'a amenée à compatir à sa peine et au fardeau qu'elle porte depuis sa fameuse « erreur ». Le côté très humain de ce personnage nous permet de m'identifier à elle. J'ai beaucoup rigolé avec ce personnage à la langue bien pendu, j'aime beaucoup son côté « je dis ce que je pense » et « je ne me laisse pas faire », qui a donné lieu à des scènes très comiques.
 
Sa relation avec Seth Mortensen est pour moi la plus intéressante dans ce livre. Qui n'a jamais rêvé de rencontrer son auteur préféré, et de pouvoir discuter avec lui ne serait ce que quelques minutes ? Les liens qu'ils nouent dans cette histoire sont très particuliers, et leur relation est assez fluctuante. Elle n'en est cependant que plus intéressante, au fur et à mesure que Seth prend confiance en lui et qu'ils se rapprochent. J'ai beaucoup apprécié leurs petits échanges par emails, et le fait que Georgina découvre à quel point l'écrit de Seth est supérieur à son oral au début de leur relation, ce qui la surprend car elle ne l'imaginait pas comme ça. On peut alors s'identifier à elle, car beaucoup de personnes comme vous et moi sont surprises, en se rendant compte à quel point la personne qu'on avait imaginée diffère de celle qu'on admire dans la réalité. Pour Seth, il n'est tout simplement pas l'homme brillant et sûr de lui qu'elle imaginait. Certes, il est réellement brillant, mais il est plutôt timide et gauche en société. Pour moi, c'est une très jolie relation qui s'instaure entre eux.
 
Sa relation avec ses amis immortels et sa hiérarchie sont très différentes. Avec ses trois amis Hugh, Cody et Peter, c'est une relation de personnes qui se côtoient depuis longtemps que l'auteur nous décrit. Il n'y a pas de gêne, ils sont eux-mêmes, se disent ce qu'ils pensent et nous font bien rire quand ils se réunissent. Je pense notamment à la scène mémorable, où Peter demande à Georgina de revêtir son apparence et d'adopter différentes coupes de cheveux, afin qu'il puisse déterminer laquelle lui convient le mieux. Sa relation avec Jérome est encore différente, puisque c'est une relation où ils s'apprécient mais ne se le disent pas. Ils ne sont pas ce qu'on pourrait qualifier d'amis, mais l'indulgence de Jérome envers Georgine laisse transparaître son affection pour elle.
 
Sa relation avec Roman est-elle aussi particulière, puisqu'elle va avoir bien du mal à lui résister en acceptant différents rendez-vous avec lui. Contrairement à sa relation avec Seth, celle-ci va beaucoup s'éloigner de l'amour platonique, bien que son but fût, au départ, de rester seulement ami avec Roman. Roman est le type même de l'homme galant et charmeur, qui a tout pour plaire. Mais il n'est pas totalement parfait (cf. l'épisode de l'étagère), ce qui permet de ne pas le considérer comme un personnage totalement fictif, et d'apprécier l'évolution de sa relation avec Georgina.
 
J'ai beaucoup apprécié les références à la religion chrétienne et à d'autres religions, dont ce livre est rempli et dont l'auteur est une spécialiste, avec sa maîtrise en religion comparée. On a ainsi d'un côté le camp du bien avec des anges comme Carter, et de l'autre le camp du mal avec des démons, des vampires et des succubes comme Georgina par exemple. La religion est également évoquée lors de son enquête avec sa recherche dans la Bible.
Pour conclure, je peux dire que ce livre m'a énormément plu avec son héroïne et sa dose d'humour. Alors si ce n'est pas déjà fait, lisez-le ! Quant à moi, je lirai prochainement la suite.
 

Publié dans urban fantasy

Commenter cet article