Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey

Publié le par Nastasia

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey

Mon résumé:
 
Jessica Packwood est une adolescente américaine comme les autres et sans histoire. Elle mène une vie tranquille en Pennsylvanie, avec ses parents et sa meilleure amie Mindy. Pourtant, son quotidien ordinaire va être troublé par l'apparition d'un garçon étrange. Un jour, alors qu'elle attend comme à son habitude le bus scolaire à l'arrêt du quartier, Jessica aperçoit un garçon. Ce garçon qu'elle ne connaît point la fixe et la met mal à l'aise. Jessica commence à paniquer quand elle le voit s'avancer dans sa direction. Cependant, l'apparition du jeune homme atteint le summum de l'étrangeté, quand elle croit l'entendre prononcer son ancien nom, le nom qu'elle avait reçu de ses parents biologiques alors qu'elle vivait en Europe de l'Est: Antanasia... Les interrogations fusent dans l'esprit de la jeune fille. Comment est-il possible qu'un parfait inconnu connaisse son nom, alors que seuls ses parents adoptifs et son amie Mindy le connaissent. La jeune fille décide d'oublier l'incident en se disant qu'elle a sûrement rêvé, mais voilà que cet étrange garçon réapparait au cours de littérature. Peu de temps après, ce même garçon lui apprend qu'il s'apelle Lucius Vladescu, et qu'ils sont unis par le "pacte" quasiment depuis leur naissance. Cela signifie que Jessica est sa fiancée et qu'elle doit l'épouser à sa majorité, mais cela implique également bien d'autres choses. Jessica n'est pas d'accord pour se soumettre à ce pacte, qui l'obligerait à épouser un parfait inconnu, et compte bien résister à Lucius. Un long jeu de séduction et de résistance s'engage alors entre les deux « promis », si bien qu'on ne sait plus au final qui court après qui.
Mon avis:
 
J'ai beaucoup apprécié ce livre, dont la lecture a été une véritable détente pour moi. L'intrigue n'est pas compliquée et plutôt classique à vrai dire, puisqu'on a un personnage qui court après l'autre qui le rejette. Et quand finalement le premier décide de se détourner du second, c'est ce dernier qui se met à lui courrir après. Cependant, la reprise de ce schéma classique avec un retournement de situation n'est pas négative ici, car Beth Fantaskey a su éviter de tomber dans des clichés niais. En outre, le côté fantastique de ce livre ajoute un peu de piment à cette intrigue, avec l'opposition humain et vampire qui est au départ valable pour les deux héros. Mais l'héroïne va très vite apprendre qu'elle ne se situe pas dans le camp auquel elle pense appartenir. Dans l'ensemble,  c'est une bonne intrigue au déroulement fluide pour le lecteur.
En ce qui concerne l'atmosphère du roman, je dirais qu'elle est bien maîtrisée par l'auteur. Cette dernière se livre ici à une gradation tout au long du roman.On passe ainsi d'un début plutôt léger et rempli d'humour à une atmosphère de plus en plus sombre et pesante, au fur et à mesure qu'on en apprend plus sur la nature des vampires, le passé de Lucius avec son oncle Vacile et la punition qui l'attend s'il ne remplit pas son devoir en honorant le pacte avec Jessica.
Venons en à présent aux personnages, dont on peut noter que leur développement n'est pas superficiel, pour les deux héros du moins. La chose la plus remarquable pour les personnages de ce roman, c'est l'opposition entre Lucius et Jessica. Les deux personnages connaisent en effet ici une évolution qui est l'exacte de celle que connait l'autre.
On a ainsi d'un côté Lucius, le prince vampire qui a toujours connu le luxe, la dictature et la violence et pour qui l'Amérique, et plus particulièrement les adolescents américains et leurs comportements sont incompréhensibles au départ. Cependant, séduit par leur mode de vie qui ne correspond en rien au sien, il va devenir pendant quelques temps un adolescent américain aussi normal que possible. L'évolution du personnage de Lucius est intéressante, puisque l'on passe du prince roumain arrogant qui pense tout savoir et que tout lui est dû et acquis, à un garçon qui se remet de plus en plus en question face aux nombreux échecs que lui impose la réticence de Jessica au pacte . Il est alors obligé de s'adapter et se met même à apprécier, pendant un certain temps, quelques aspects de la vie d'un adolescent américain moyen, même s'il est par la suite forcé de réendosser pour un temps le masque du vampire cruel, indifférent et impitoyable. Mais à la fin il redevient l'homme que Jessica aime.
Quant à Jessica, elle fait comme je le disais plus haut le chemin inverse de Lucius. Elle passe de l'adolescente américaine qui refuse tout compromis, qu'on lui impose des choix tout et peu exigeante, à l'adolescente qui devient de plus en plus exigeante au fur et à mesure qu'elle grandit dans l'histoire. Elle devient alors une femme capable d'accepter ses responsabilités et la princesse qu'elle aurait dû être à l'origine. Le personnage de Jessica est également très intéressant du fait de sa force de caractère qui n'en fait pas une héroïne de romance niaise.
Les personnages sont réellement torturés par leurs choix dans cette histoire, et pas de façon surfaite ce qui accroît la tension dans ce roman. Ainsi, Jessica est confrontée à plusieurs choix cruciaux, qui amènent une réelle réflexion de sa part et la fait entrer malgré sa situation atypique dans la catégorie des adolescentes ordinaires, qui se posent la question : Qu'est ce que je souhaite faire de ma vie ? Quant à Lucius, sa recherche de qui il est vraiment jusqu'au bout de l'histoire permet également de le classer dans la catégorie des adolescents classiques, mais pas superficiels.
A côté de ces deux personnages centraux on a une panoplie de personnages stéréotypés, mais pas désagréables pour autant. Les Packwood sont ainsi le stéréotype des parents gentils, mais spéciaux et un peu à côté de la plaque.Le personnage de Jake est le stéréotype du garçon gentil et sans histoire, qui est beau et dont les filles rêves pour fonder une famille. Or le fait que Jessica le repousse malgré cela, montre qu'elle n'est pas une héroïne niaise à la recherche du cliché du prince charmant. Elle le dit de façon très claire à Lucius à la fin du roman, elle ne veut pas pour futur et pour homme un cliché idéalisé. Elle accepte Lucius tel qu'il est et ne veut pas le changer. Quant à Faith Crosse, c'est l'incarnation de l'adolescente populaire américaine, riche et jolie, mais qui se révèle être une véritable peste.
Enfin, on peut évoquer un dernier point : les lettres que Lucius écrit à son oncle Vacile. Cela est vraiment appréciable pour le lecteur, car ça lui permet d'avoir deux point de vue sur les évènements : celui de Jessica la majeure partie du temps et celui de Lucius de temps en temps.
Je dirais donc pour conclure que ce livre m'a énormément plu et que je vous le recommande.

Publié dans Young adult

Commenter cet article

Mabiblio1988 30/06/2011 13:24


Et bien tu en as vu des choses dans ce livre. Je n'avais pas du tout vu l'évolution des personnages comme ça. Peut-être que j'aurais plus apprécié si j'avais fait attention à tout ça.
J'ai eu beaucoup de mal avec la première partie du livre. Jessica m'énervait énormément (surement parce que je savais qu'au final elle se laisserait séduire par Lucius) mais la seconde partie m'a
fait apprécier ma lecture.


Nastasia 18/07/2011 14:58



Je ne me rappelle plus trop du caractère de Jessica au début, il faudrait sans doute que je relise le livre pour voir se qui a pu t'énerver en elle.